Cellule de crise
Groupes de parole, médiations, cellules de crise, entretiens en face à face…
Soutien téléphonique d'un salarié
Votre salarié va mal et vous souhaitez qu’il soit pris en charge par un psychologue ?
Formations, sensibilisation aux RPS
Découvrez toutes nos formations clé en main et sur-mesure.
Recherchons psychologues
Forum

Témoignages

Un sentiment de culpabilité (Sophie76)

culpabilité

Il y a quelques jours, j'ai eu un souci au travail : trop de pression, trop de sollicitations, un rejet et des critiques de la part de mes collègues, puis des erreurs dans mon travail avec une grande culpabilité de m'être trompée, et donc une grande souffrance associée. Pendant plus d'une journée, je me suis sentie comme dans un gouffre et je n'arrivais pas à penser à autre chose. Un soir, après avoir passé ma journée à me morfondre en pensant au travail, j'avais besoin de parler, pas forcément pour régler mes soucis, mais au moins pour me sentir écoutée, et surtout comprise. J'ai eu un psychologue en ligne qui m'a écoutée pendant 1h15. Il a pris le temps d'écouter et comprendre mon problème avec la souffrance associée. En plus de simplement m'écouter, il m'a aidée à comprendre l'origine de mon mal-être, à prendre du recul et à voir les choses différemment. Après l'échange, je me suis sentie beaucoup mieux. J'ai notamment noté quelques phrases clés de la conversation que j'ai relues les jours suivants ; cela m'a aidée à prendre du recul par rapport au travail mais aussi à diminuer ma culpabilité par rapport à ce qui s'est passé. Et je sais que si un tel épisode, au travail ou dans ma vie personnelle se reproduit, j'aurai toujours une personne à qui parler.

Accessible aux sourds et aux malentendants (Benjamin)

Dans le cadre de ma situation professionnelle et personnelle, je me suis senti bien seul face aux conjonctures socio-économiques et personnelles.

Grâce à l'initiative de mon employeur de contacter directement Pros-Consulte, j'ai saisi l'oc

casion d'avoir un psychologue à travers le site. Grâce aux outils du site adaptés pour tout public, j'ai choisi Jonathan avec qui j'ai pu évacuer mes propos et mes pensées car je ne pouvais en parler ni à mes proches ni à mes amis, ni à mes collègues.
Les compétences du psychologue choisi à travers le site m'ont convaincu et m'ont aidé à

surmonter les pensées et les réponses auxquelles je n'aurai pu accepter de la part des proches. Là, après quelques séances, j'ai compris qui je suis: un acteur qui doit agir dans la vie et non celui qui  reste in

actif dans ses pensées. Grâce aux échanges avec Jonathan qui a su s'adapter à ma situation de personne sourde, à travers Skype, j'ai mieux évalué mes capacités et mon moi. Je remercie l'intervenant qui a su cerner ma personnalité et qui a su me pousser à aller de l'avant. Un vrai travail professionnel !
Merci Pros-Consulte et surtout merci à Jonathan pour son écoute.

 

Pour un collègue... (Alex08)

Les psys c’est pas dans ma culture. J’ai appelé le numéro vert de l’entreprise un soir, pour un collègue qui allait mal, on a discuté un long moment avec le psychologue, on a vu les différentes façons pour aborder le sujet avec le collègue, comment je pouvais lui proposer mon aide et l’accompagner. Le lendemain je lui ai dit d’appeler le même psy. Je sais qu’il l’a rappelé plusieurs fois.

Passer un entretien (marieso)

J’ai appelé parce que je devais passer un entretien avec mon manager, il m’avait fait plusieurs réflexions et j’étais vraiment terrorisée avant ce rendez-vous. En fait j’ai beaucoup parlé de moi à la psy, elle m’a fait comprendre que j’avais des qualités dans mon travail et que je pouvais m’appuyer sur ces qualités et les faire valoir pendant l’entretien. On a passé tous ces points positifs les uns après les autres, j’ai pris des notes. J’avais moins le trac pendant l’entretien et il s’est plutôt bien passé.

On a un problème de harcèlement (clo2015)

Nous sommes plusieurs du même service à avoir téléphoné à la plateforme. On a un gros problème avec notre cadre de santé et on a demandé de faire remonter l’information à la médecine du travail. On a pas mal discuté après pour savoir comment sortir de ce harcèlement ; chacune avait eu des conseils et on a avancé ensemble.

J’étais submergée (stabilo)

Un dimanche soir, j’étais vraiment mal : le boulot du lendemain, mon mari au chômage, le couple qui flanche un peu, les dettes... La grosse crise d’angoisse. Je suis restée plus d’une heure au téléphone avec (S)... Je peux la rappeler quand je veux, ce soir là elle a été ma bouée de sauvetage.

Et si je me retrouve au chômage ? (subway)

Mon entreprise doit licencier une bonne partie du personnel et c’est pas d’appeler des psys qui changera quelque chose. C'est la mode des risques psychosociaux... C’est un peu mon épouse qui m’a poussé à appeler. En fait j’ai vu que je voulais pas savoir si je faisais partie du lot et ça m’empêchait de voir l’avenir, avec ou sans la boite. Que ma vie professionnelle ne s’arrêterait pas, que j’aurais l’occasion de faire une formation ou de créer une entreprise.

« Chef de bourreau » (cerise25)

J’ai appelé pour raconter l’enfer que je vis avec ma chef, elle me donne tout le travail qu’elle devrait faire mais surtout elle me traite de moins que rien devant les autres, elle fait des allusions sur mes vêtements etc... La psy m’a dit d’essayer de dialoguer avec elle et si rien ne change, de voir ma déléguée syndicale pour lui raconter et de la rappeler après.

Reprendre après un long arrêt (colombe78)

J’ai été 8 mois en arrêt pour longue maladie et j’ai repris depuis trois semaines. Je n’arrive pas à retrouver ma place au bureau, j’ai l’impression de ne plus rien savoir, j’ai loupé une étape... j’appelle G... tous les lundi soir pour faire le point et elle me donne des conseils pour aller vers les autres.

Apprendre à décompresser (flo376)

Je rentrais du travail très énervée et cela se reportait sur ma vie de famille, j’étais irritable et je ne supportais plus de devoir m’occuper de mes enfants. De plus le soir je n’arrivais pas à m’endormir ; j’ai un poste à responsabilité et je repassais la journée dans ma tête. Avec une psychologue de la plateforme, on a vu plusieurs méthodes pour arriver à déconnecter, elle m’a aussi donné des conseils pour en discuter avec mes enfants et mon mari. J’avoue que mon changement d’attitude est sensible.

 

 

 

Un vrai cauchemar en fin de carrière (Françoise)

je suis dans l’administration parisienne, et je travaille dans un service social, un service qui demande beaucoup de disponibilité morale et physique – seulement voilà dès que je suis arrivée dans ce service, le responsable s’est montré désagréable, me faisant des réflexions sur mon travail, mon physique, mon intelligence etc ... bloquant ainsi ma carrière . L’ambiance s’est dégradée avec le temps, les bonnes collègues se faisant aussi noter par lui, je n’ai pas eu d’épaulement de ce côté. Je reste la dernière ancienne, tout le monde part (surcharge de travail mais aussi ambiance)! J’ai craqué en janvier pendant plusieurs mois en arrêt maladie, pas reconnu par mon employeur qui m’a tout de suite mise en commission médicale, mais les salaires après 3 mois dégringolent ainsi que toutes les primes, de plus je ne peux plus m’arrêter, faute de me retrouver à 50 % de mon salaire déjà maigre. J’ai téléphoné partout, écris partout, syndicat pas concerné, les  causes personnelles  ne les intéressent pas,  j’ai écris à  mon patron… rien. J’ai repris depuis avec 6 mois de retard sur le bureau, je stresse énormément, mon chef me donne toujours les renseignements du bout des lèvres, ce qui me fait perdre du temps et de l’énergie. On m’a proposé de changer de service, mais c’est partout pareil et d’autre part j’habite juste à côté de ce travail. Je ne connais pas de n° vert pour l’administration qui en aurait grand besoin!

Si vous souhaitez nous laisser un témoignage, vous pouvez nous contacter par email à l'adresse suivante : serviceclient@pros-consulte.com