Cellule de crise
Groupes de parole, médiations, cellules de crise, entretiens en face à face…
Soutien téléphonique d'un salarié
Votre salarié va mal et vous souhaitez qu’il soit pris en charge par un psychologue ?
Formations, sensibilisation aux RPS
Découvrez toutes nos formations clé en main et sur-mesure.
Recherchons psychologues
Forum

Bore out à la CPAM

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un sujet ou des commentaires.

 > Forum Salariés

Image
Les agents de la cpam sont depuis peu attributaires de ce service d'aide psychologique. Cela permettra certainement de briser l'omerta qui règne dans notre organisme et l'isolement psychologique de certains d'entre nous, à l'heure où toutes les activités de base (accueil, remboursement des prestations) se réduisent de manière drastique du fait de la dématérialisation et de la politique de mutualisation entre CPAM. Certains services sont regroupés au niveau régional, d'autres sur le plan national. C'est un bouleversement total, des salariés à reconvertir et à reclasser, mais sur ce sujet pas d'accompagnement réel, pas de communication des managers qui reçoivent l'information au compte goutte, pas de perspective d'avenir professionnel, on est "en trop". Pour ma part je suis dans un service qui ne doit pas fermer, mais où l'activité (service de production) s'est considérablement réduite si bien que je passe certaines journées à ne rien faire, un ou deux dossiers par jour dans le meilleur des cas. Le responsable d'unité "ferme les yeux" - n'ayant pas de solution de rechange - mais je me sens isolée, inutile, à la marge d'un collectif de travail. Je suis à bout, le plus dur étant de ne pas avoir d'interlocuteur en interne (un seul médecin du travail pour 2700 salariés, mais elle est elle même en arrêt; syndicats inexistants). Je m'assois le matin à ma place, la boule au ventre et démotivée. Que faire ?


Réponses
Vignette

Accompagnement dans les réorganisations

Bonjour Agentlambda,
je travaille dans une autre branche de l'Assurance Maladie mais c'est vraiment la même chose: aucun accompagnement n'est proposé pour aider les agents dans les réorganisations. De notre côté c'est plutôt une énorme surcharge de travail, nous subissons un transfert de l'accueil physique vers un accueil téléphonique via une plateforme. Les conditions de travail se sont dégradées, et surtout on ne nous a prévenus qu'au dernier moment, personne n'a pu donner son avis. L'impression d'être des pions.
J'imagine que ne rien faire de la journée est encore pire, c'est le tremplin vers la dépression!
Bon courage...