Cellule de crise
Groupes de parole, médiations, cellules de crise, entretiens en face à face…
Soutien téléphonique d'un salarié
Votre salarié va mal et vous souhaitez qu’il soit pris en charge par un psychologue ?
Formations, sensibilisation aux RPS
Découvrez toutes nos formations clé en main et sur-mesure.
Recherchons psychologues
Forum

Ma passion pour métier s'effrite...

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un sujet ou des commentaires.

 > Forum Salariés

Image
bonjour je suis auxiliaire de vie a domicile dans le rural depuis plus d'une dizaine d'année j'ai reçu cette carte de mon employeur en qui je n'ai plus vraiment confiance donc je ne je resterai imprécise. a mes début c'etais une association gérer de facon familiale nous etions nombreuses mais l'entraide etais la les coups dur les temps de travail la courses au kilometres ( j'en ai perdu des points lol) mais j'etais la a l'heure. les limites elastiques du metier on faisais avec on supportais et oui 10 ans de moins on y arrive ... mais voila on se professionalise donc on applique les regles car on vous fais comprendre qu'il faut faire les choses mais c'est de votre responsabilité et quand vous dites a la hierarchie ah bein non ca j'ai pas le droit on vous repond "si on le fais pas nous personne le fera" si vous tenez bon on y colle une douce salaiée qui rale pas et on vous stigmatise. n'etant decidement pas une auxiaire de vie pompier vous devenez une déléguée du personnel pénible vous faites appliquez la loi de la convention parce que bon dieu j'y ai droit a mes jours de repos elle vous disent toutes vos collegues quand vous leur parlé. mais devant le patron ah bein pas de soucis je vais me plier a vos exigences et la vous devenez une déléguée affabulatrice pour le boss et une qui change rien pour vos collegues. et quand l'injustice regne dans les plannings je ne sais pas faire autrement que me battre meme pour celle qui retourne leur veste . je n'arrive plus a travailler sereinement avec mes adorables beneficiaire je suis tous le temps en colere j'en veux a la terre entiere (a vrai dire j'ai pas de bol dans la vie personnelle non plus c'est comme ca..) je ne dors plus bien la nuit ou au contraire je dors tous le temps quand j'ai un week end ailleurs loin de mon boulot. je me traine tous les matins je n'ai plus de vie ou je suis h24 au boulot en realité ou dans ma tete en train de reflechir a comment trouver des solutions. j'ai presqu envie de pleurer tous les soir mais non j'ai des enfants et je dois tenir le coup affronter ma hierarchie encore... demain ah les vacances ...enfin je tombe systematiquement malade la psy du boulot (oui nous avons groupe de soutien cette chance ) me dit que mon corps profite de mon relachement pour pour se reposer .. ah oui je vois le concept mais j'aimerais qu ca change.. desolée pour mon pavé mais je me sent tellement vide ce soir quee je cherchais quelque chose a remplir.. merci si vous avez lu jusque la et courage a tous


Réponses
Vignette

J'ai laché prise....

Hello,
tout comme toi, je me suis investie à fond pour qu'on nous respecte, j'ai soutenu des filles qui avaient des problèmes avec la directrice et qui ensuite ne m'adressaient plus la parole.
Et puis un jour, j'ai senti que ça bouffait toute ma vie, je ne pensais plus qu'à ça.
Mon médecin m'a dit que j'allais craquer.
Maintenant je fais mon boulot, j'aime bien mes petites mamy, je ne prends plus la parole dans les réunions (alors que tout le monde se tourne vers moi en se disant "elle va l'ouvrir", je ne suis plus élue du personnel. Je suis égoïste et ça va mieux. Quand on me demande d'en faire plus, je dis que je ne peux pas, qu'il faut demander à des filles plus disponibles.
Bon courage à toi
Maud


Image

Bonjour kairosa, je suis avs

Bonjour kairosa, je suis avs depuis 13 ans dans une asso, je trouve ton témoignage éloquent mais tellement vrai. Tu as dépassé tes limites,les nuits sans sommeil en sont la preuve et en même temps si tu n'étais pas engagée dans ta mission,tes nuits seraient certainement plus calmes. Le paradoxe est là, nous aimons notre métier. Seulement il faut apprendre à le faire sans y laisser trop de plumes sinon nous ne pouvons plus voler de nos propres ailes et nous nous cassons la gueule. Les dégâts sont parfois énormes, surtout si tu ne sens pas le soutien de tes collègues ou de ta hiérarchie. Il y a dans ton asso, certainement au moins une personne en qui tu peux avoir confiance, en qui tu peux te confier. L'avantage de passer par ses moments difficiles(s'il peut y en avoir un), c'est que tu fais le tri autour de toi,les négatifs,les imbéciles voire les cons, ne te sont pas utiles, donc protèges toi. Tombé malade, être en arrêt maladie, c'est parfois une façon de ne plus affronter la réalité brutale de nos métiers, c'est un moyen de reprendre pieds.C'est un médecin du travail qui me l'a dit lors d'une visite médicale, surprenant mais réel.Sans entrer dans les détails nous avons discuté des conditions de travail de nos métiers, il reconnaît qu'elles sont particulières, difficiles, physiquement et psychologiquement. Prends soin de toi, mais ne reste pas seule, Cordialement d'AVS à AVS.