Cellule de crise
Groupes de parole, médiations, cellules de crise, entretiens en face à face…
Soutien téléphonique d'un salarié
Votre salarié va mal et vous souhaitez qu’il soit pris en charge par un psychologue ?
Formations, sensibilisation aux RPS
Découvrez toutes nos formations clé en main et sur-mesure.
Recherchons psychologues
Forum

Une vie impossible

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour ajouter un sujet ou des commentaires.

 > Forum Salariés

Image
Bonjour, Je suis une femme âgée de 21 ans et je suis militaire depuis 1 an, or je suis très déçue. Je vais être directe, je déteste ce boulot J'en suis malheureuse. Je n'ai plus de vie. Je me suis engagé car c'était mon rêve, ou plutôt celui de ma mère. Je pensais que l'armée de terre était plutôt enrichissant, une bonne expérience, mais ce n'est rien de cela. C'est juste un calvère et encore pire pour une femme comme moi. Des insultes, des rabaissements sans cesse. Au jour d'aujourd'hui, je m'en mords les doitgs. J'ai signé 5 ans, il m'en reste 4 !!!!!!! C'est long, très long. Ca me tue de vivre comme ça. Faire quelque chose qui nous plaît pas. Je rentrerais chez moi tous les soirs etc. Ça pourrait presque passer vite les 4 ans, mais là je donne tout mon temps à mon travail. 24h/24 7j/7. Je sais pas quoi faire... j'aimerai partir, mais quelles sont les conséquences d'une désertion? J'ai besoin d'aide, de vos avis. Merci beaucoup


Réponses
Vignette

Bonjour Aurélie, Vous avez

Bonjour Aurélie,

Vous avez tenté une expérience professionnelle dans l'armée de terre, c'est un engagement très lourd pour vous et nombre d'engagés en concluent comme vous "s'en mordre les doigts". Vous dites "c'était mon rêve, ou plutôt celui de ma mère". Quoiqu'il en soit, vous pensiez pouvoir y trouver un certain enrichissement. Or "en tant que femme" vous souffrez particulièrement de situations qui à vous lire, s'apparentent à situations de maltraitance psychologique : insultes, dévalorisation, dénigrement...
Bien entendu, je ne pourrai pas vous répondre quand aux conséquences d'une désertion, ni à vos droits et possibilités de rupture de contrat.

Cependant, puisque vous posez la question, c'est que vous vous souciez de "bien faire" cette rupture, pour vous préserver, vous protéger.
Vous présentez bien que déserter avec ses risques encourus est la solution qui vient quand tout à été tenté. Demandez-vous quel avantage aurait l'armée de terre à "garder" des personnes qui ne sont pas dans leur réalité psychique, engagés?

Ainsi, dans un premier temps, je vous invite à en parler avec le médecin militaire qui saura reconnaître les signes de votre mal-être, son impact sur votre équilibre de santé, de votre impossible adaptation au milieu militaire, aux contraintes du poste, face à certaines pratiques de "management" des hommes et des femmes... Sans doute sera t-il de bons conseils pour préparer votre action juste et efficace pour vous, entourée de toutes les personnes ressources proches de vous!

Bien à vous

Magali